Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 11:44

Devant moi d'admirables pays sages.

Cohorte de nations désunies.

Des vides, des plaines.

Des vallées, démons.

 

L'horizon s'embrume,

Larme au poing.

L'apanage glorieux des puissants.

Les crises en thème du tombeau des faibles.

 

Projections apocalyptiques et

Perspectives d'humanité honteuse.

Du sursis.

Des brins de solidarité parfois.

 

De l'exil, des dérobades spectaculaires.

Des peuples assoiffés de justice,

Repris de justesse.

La roue qui tourne et patine.

 

Enchevêtrements douloureux d'aciers et de chairs.

Batterie d'assauts et de chars.

Soulèvements maladroits de foi.

Equivoques.

 

Ivresses publiques en sphères privées.

Alliages lourds,

Unions légères, discrètes.

Grands arrangements et petit négoce.

 

Commerce des gosses.

Sommeil des sages.

Abords protégés des centrales.

Autres strass ou crasses.

 

Le paradigme perdu nous laisse sans voie.

Subsistance éperdue

D'une quête de station des sens.

Dans l'unicité des diversités.

 

Philosophies polymorphes.

Maux à mots.

A peine le temps de panser.

De l'espérance endormie.

 

Capitaux décapités.

Plaintes indécentes des nantis perchés

Sur les têtes courbées des miséreux.

Or plaqué sur métal souillé.

 

Paradis fiscaux

Et enfers fixés haut.

Reflets de rollex sous les ailes des charters.

Cris d'enfants écorchés.

 

De là où je suis,

On voit bien le mal.

Et les terres qui brûlent

N'émeuvent plus grand monde.

 

Désormais l'horizon

Souffre plus que jamais du manque de perspective.

Relevez vos persiennes

Et projetez vos regards.

 

Le mali, la palestine,

C'est ici, à deux pas.

Paradoxalement et à bien y regarder,

La Suisse me paraît si loin!

 

A défaut de tendre la main

A ceux qui souffrent partout dans le monde,

Pensons un peu nos lendemains

Et détruisons nos illusions.

 

Que celui qui n'a jamais rêvé de révolution

Me jette la première pierre.

En pleine gueule, ici ou ailleurs.

Comment faire de nos fragilités des forces?

 

Se résoudre à un destin,

Bien piètre aveu d'impuissance.

Crier ses rêves,

C'est déjà agir je crois.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vince - dans mots cris
commenter cet article

commentaires

Chez Vince

Copyright

Conformément à l'article L111-1 du Code de la Propriété Intellectuelle, l'auteur vous informe que les écrits de ce blog sont protégés.