Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 10:11

Monsieur Sarkozy,

Oui, c'est à vous que je parle!

 

Qui ça un ton goguenard?

Moi?

 

Pas du tout!

 

Est-ce que j'ai des airs de raillerie?

Franchement.

 

ça vous fait rire vous la merde qui s'étale sous nos yeux?

Les fleurs de narcisse,

Vous aimez ça?

 

Pas moi.

 

Excusez-moi mais moi aussi il m'arrive d'avoir un franc-parler.

 

Venons-en aux faits.

Le gourverne-ment comme il respire.

Et comme toujours j'ai envie de dire.

Mais ce qui nous gouverne vraiment, c'est quoi?

 

Réfléchissons cinq minutes là-dessus...

Je suis prêt à vous accorder un entretien plus conséquent

Si des fois mon avis vous intéresse.

 

Haro aux marionnétistes peu scrupuleux!

Va-t-on faire les guignols encore longtemps?

 

Regardez sur les pas de portes!

 

Un jeune me disait l'autre jour:

"y en a qui crèvent de faim à côté de chez nous, et on va marcher sur la lune!".

Il avait les larmes aux yeux.

Moi aussi.

 

C'est tellement plus simple de flatter nos égos dévastateurs.

 

Une mère de famille en guenilles

Se réjouit d'avoir deux packs de lait pour Noël...

Youpi! Joyeux Noël!

 

D'autres en même temps vont eux-aussi se tourner vers la banque...

... Mais pas alimentaire.

Carte bleue frétillante.

 

Le cul bien au chaud,

Devant nos écrans plats,

On regarde ceux qui lèchent le fond du plat.

 

"Dégageons des priorités!"

Telle se définit la responsabilité politique.

 

Mais les priorités de qui?

Pour quoi?

Augmenter son salaire de 170 % ?

 

Etre militant, c'est pas prendre une carte d'un parti.

C'est avoir une âme et la défendre.

Je regarde fébrilement nos "élites" se disputer le bout de gras

Et là,

J'ai honte.

 

J'ai honte d'être de la même espèce.

Honte qu'une hypothétique force divine puisse juger de cela.

Honte de me dire

Qu'il est si facile de faire tant de mal.

 

Oui, on peut juger vains les cris de détresse.

On peut ironiser aussi, pourquoi pas.

On peut me taxer d'idéaliste...

D'utopiste.

De philosophe illusionné.

On peut même me mettre un coup de karscher.

Me condamner.

 

J'assume, moi.

 

Ai-je seulement le choix?

Se contenter de rêver, est-ce cela avoir un idéal?

 

J'ai honte d'en être réduit à la plainte.

A pleurer sur le sort.

 

J'ai honte de n'avoir pas assez de force pour m'engager davantage.

 

J'ai honte mais je lutte.

Je résiste.

J'y crois.

 

Oui j'ai foi en l'humain, excusez du peu.

Le capital c'est la vie.

Pas la bourse.

N'en déplaise à certains.

 

La sauvegarde du capital,

C'est la solidarité *.

(Je vous invite en renvoi à la définition du terme que vous voudrez bien transmettre à vos ministres;

Aussi, vous pourrez placer l'expression lors d'une prochaine allocution, ça fait toujours bien -

En plus, elle est libre de droits -).

 

La honte entraîne la colère,

Malheureusement.

 

Et c'est là que le bas blaisse!

On sait tous que la colère est souvent mauvaise conseillère.

On lutte.

On s'oppose.

Maladroitement, avec plus ou moins de caractère et d'énergie.

On se met même hors-la-loi quelques fois.

On se fait flasher même quand on pense.

Le ton de mon courrier est à la limite de l'outrage, je le concède.

 

Le courant de la révolte

Nous fait dériver.

Excusez-nous.

 

Certains s'engagent même jusqu'au sacrifice.

 

Moi,

Je ne sais pas jusqu'où il faut aller.

Mais si dans ce modeste plaidoyer vous vous retrouvez,

Ne serait-ce qu'un petit peu,

Au fond de vous, en cherchant bien,

C'est qu'ensemble nous pouvons chercher.

 

Je postule donc par le présent courrier

Aux fonctions de Conseiller à l'Elysée.

Vous avez des moyens?

Moi j'ai des idées.

 

Recevez Monsieur Sarkozy l'expression de mes sentiments certes quelques peu agacés

Mais fortement dévoués à la cause humaine.

 

 

 

PS: Vous pouvez faire suivre ma candidature à Monsieur Obama ou à n'importe quelle personne influente sur cette planète d'ailleurs (même Dieu si vous avez des coordonnées que je n'ai pas trouvées sur google).

 

* Solidarité = dépendance mutuelle entre les hommes.

 

 


 

 

NB: courrier adressé à Mr le Président de la République sur www.elysee.fr/ecrire

Je vous invite à faire un copier-coller de ce petit courrier à cette adresse électronique...

On ne sait jamais... Le peuple-Conseiller à l'Elysée, ça aurait d'la gueule quand même! Non?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fred 27/03/2009 12:57

juste 1 mot bravo il n'y a rien a dire tu a déja tout dit

laeti 28/11/2008 20:11

Mais c'est que tu n'arrêtes plus!!!! Ce texte là met en valeur une autre facette de ta personnalité...ton engagement, ta conscience sociale...j'aime ça aussi chez toi!! bisous.

Chez Vince

Copyright

Conformément à l'article L111-1 du Code de la Propriété Intellectuelle, l'auteur vous informe que les écrits de ce blog sont protégés.