Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 17:43

La Caravane des 10 mots m'invite à jouer avec: amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude.

  •  

Faute professionnelle du sniper ivre!

  •  

Je me présente, Karl, tueur à gages, tireur des litres, d'élite pardon. Trente ans de métier dans l'assassinat anonyme. Une liste d'homicides longue comme un CV de thésard hyperactif.

Malgré un penchant certain pour la bouteille, mon autre passion, je ne m'étais jamais trompé de cible avant cet après-midi de planque éthylique prolongée.

Niché dans ma vieille lada à l'angle de la rue Lancelot, repère bien connu des chétiens traditionnalistes du quartier, j'attendais ma nouvelle victime avec zénitude... et avec Fifine. Fifine, c'est ainsi que je surnomme ma fidèle compagne, ma fiole de whisky pas très catholique.

La cible? Arf, rien de très palpitant, une vieille et riche veuve venue tenir le stand de crêpes de la kermesse paroissiale. Pas très dynamique comme proie, statique, du gibier apprivoisé... une formalité en quelque sorte.

Habitué aux succès de mes missions et aux bravos discrets de mes commanditaires, je taquinais Fifine sans m'affoler, certain de ne pas faire le moindre amalgame à la vue de toutes les grenouilles de bénitier annoncées. Je devais simplement dézinguer celle qui tenait la poêle, décrite par son neveu, le commanditaire en quête d'héritage, comme un peu poussièreuse et kitsch à souhait (pas la poêle, la vieille). Fastoche.

Fifine était intarissable. La réserve de scotch écossais tout autant, posée sur la banquette arrière. Ma décontraction était déjà sans doute annonciatrice d'une terrible méprise.

La kermesse s'agitait tranquillement, familles nombreuses en carreaux Vichy, curé zêlé un brin surexcité, stands animés au son de chants sacrés.

J'avais un peu froid dans ma Lada en panne de chauffage. Fifine se chargeait de me réchauffer. Je restais toutefois complètement concentré et isolé. Glacé mais imperturbable, fermé comme inuit, ou une huître si vous préférez mais l'inuit est un peu plus coutumier du froid si vous permettez la métaphore.

Au bout de quelques étreintes un peu trop prolongées avec Fifine,  je commençais à me sentir un peu confus, brouillon. Cette mission d'une affligeante banalité allait-elle m'échapper? Allais-je succomber à la sérendipité d'un tir mal maîtrisé, alléatoire, à la fatalité d'une balle perdue?

J'avais du mal à  rester lucide. Je me répétais des phrases simples, comme pour conjurer un sort d'ivresse pourtant devenu inéluctable.

Un chat noir passa devant ma voiture en courant. Je me surpis à répéter deux ou trois fois "la nuit tous les chats-chats sont grigri". Je ricanais tout seul de mon affreux jeu de mots que je tentais de justifier à voix haute: " bin oui, chat noir... chat africain... sorcier... grigri... donc tous les chats-chats sont grigri". Absurde, d'autant plus qu'on était en plein jour.

"Tiens à propos de grigri, viens par là Fifine". Et hop, une gorgée de plus!

Ayant entendu ce petit épisode délirant au talky-walky allumé sur le tableau de bord, le neveu de la vieille crêpière, stationné deux rues plus loin, crut opportun de m'informer d'un changement de dernière minute dans l'organisation de la kermesse.

En effet, sa tante n'était plus désignée aux crêpes mais aurait été contrainte d'aider à la préparation d'une immense salade de fruits!

Ce jeune homme, très nerveux, s'exprimait dans un affreux verlan que même mon ébriété ne pouvait m'aider à déchiffrer. Il me criait dans la radio: " mef! Ma tetan est sur la ladesa! Elle peucou la meupo, la reupoi et le wiki! Faut pas te pétron! Mef! Elle fait plus les peucrê! Je pèteré: elle fait plus les peucrê! Bien çureu?".

"Qu'est-ce que c'est que toutes ces salades?" pensais-je.

Intrigué par ce dialecte pourtant assez proche de celui du pochetron  et encore amusé par mon "chat-chat grigri", je perdais subitement toute lucidité. Instinct déconcertant du chasseur imbibé.

Sans hésiter un instant, tout en jetant Fifine sur le fauteuil passager, je saisis mon calibre longue portée, ajustai ma lunette de visée, baissai rapidement ma vitre, mis en joue et tirai une balle en pleine tête à une autre pauvre vieille en robe kitsch affairée aux crêpes. "Pile poêle"?. Non, coupable et terrible confusion. En pleine poire oui mais très loin de celle de la salade de fruits!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vince
commenter cet article

commentaires

Chez Vince

Copyright

Conformément à l'article L111-1 du Code de la Propriété Intellectuelle, l'auteur vous informe que les écrits de ce blog sont protégés.